Les raisons de vendre à réméré

58 0

La vente à réméré est une opération délicate que ce soit au niveau juridique ou fiscal. Elle demande du temps et de l’énergie. Elle peut prendre quelques mois ou quelques jours si on connait le principe. Les raisons qui poussent un propriétaire de vendre à réméré ses biens peuvent être diverses.

Pourquoi vendre à réméré ?

Vendre à réméré est un grand projet qui ne doit pas être prise à la légère. Néanmoins, on peut prendre cette décision importante pour de nombreuses raisons. On peut citer se lancer dans un nouveau projet, avoir des difficultés financières, divorce, départ en retraite et en cas de déchéance de prêt. Un des motifs de vendre à réméré aussi c’est qu’on peut ne plus arriver à s’occuper efficacement de ses biens alors qu’on a un gros besoin d’argent. Il faut donc faire appel à prestataire compétent pour se faire accompagner dans les démarches de vente. Cet expert saura considérer le bilan en toute objectivité. La vente à réméré donne une chance à la propriétaire de restituer ses biens après le règlement de la totalité de l’échéance convenue entre l’investisseur. Si celui-ci n’arrive pas par contre à payer ses échéances, les biens seront définitivement vendus à l’investisseur. C’est un peu le risque de ce genre de vente immobilière.

Comment faire pour vendre à réméré ?

Lorsqu’on vend à réméré, il faut savoir se démarquer parce qu’on constate que vendre à réméré est plus difficile que de vendre un bien immobilier tout court. Trouver un acheteur potentiel ou un investisseur n’est pas facile pour une vente à réméré. Pour cela, on doit à priori publier une annonce attirante et proposer un prix de vente adéquat pour une vente à réméré. Dans la rédaction de cette annonce, il faut mentionner toutes les renseignements concernant le patrimoine. On doit mentionner les données financières à savoir les chiffres d’affaires, le bilan projection de rentabilité, si c’est un immeuble commercial…

Ensuite, on doit mentionner dans l’annonce les spécificités du bail, les taxes et le montant exact du bien selon le besoin du propriétaire. Ce dernier doit être adapté et négociable par les acheteurs. Et enfin, il ne faut pas oublier de mentionner le motif de la vente à réméré pour plus de transparence. On peut ajouter des photos de la maison si nécessaire. Ces derniers sont surtout le premier élément qui va attirer les acquéreurs potentiels.

Les formalités à respecter dans la vente à réméré

Lorsqu’on vend à réméré, il faut avant tout penser à réaliser différentes formalités à savoir consulter les plans d’urbanisme en mairie et borner le terrain pour déterminer géographiquement l’emplacement du bien immobilier mis en vente. La PLU ou le plan local d’urbanisme ou plan d’occupation des sols est nécessaire lors de l’accord de vente à réméré. Il permet de savoir si le terrain peut être vendu à réméré. La mairie peut aussi se renseigner sur les servitudes et les possibilités de viabilisation du terrain. En ce qui concerne l’infrastructure, on doit effectuer si on vend uniquement une partie. Mais dans le cas où on vend à réméré la totalité d’un bien immobilier indépendant, cette formalité n’est pas obligatoire. Il est nécessaire de faire appel à un géomètre qui réalise un relevé de la surface qu’on souhaite vendre à réméré.

On passe ensuite à l’estimation de la valeur du terrain en faisant appel soit un expert foncier, soit un agent immobilier ou encore soit un notaire. La valeur du bien doit être évaluée en fonction de la superficielle, des modalités d’accès à la voie publique, d’éventuels raccordements.

Laisser un commentaire