Zone ATEX : ce qu’il y a à savoir sur le sujet

559 0

Créer une société est un projet dont la concrétisation mérite d’être bien orchestrée. Les entrepreneurs devront notamment considérer tous les aspects du projet. Parmi cela, il y a l’environnement au sein duquel l’entreprise sera construite. On parle ici des caractéristiques spécifiques du local où la société exercera l’essentiel de son activité.

Qu’est-ce qu’une zone ATEX ?

Tout d’abord, il est à noter qu’ATEX signifie « Atmosphère Explosible ». Une zone ATEX est relative à un environnement au sein duquel peuvent être stockées différentes substances dangereuses. Ces dernières, exposées à l’air, peuvent être susceptibles d’entrer en état de combustion. Une zone ATEX peut être catégorisée selon le degré de dangerosité dans son enceinte. Les entreprises sont tenues de connaître les détails concernant cela si leurs locaux sont comptés parmi ce type de zone. Des directives particulières sont notamment à suivre à la lettre pour la sécurité de la zone en question. Il faut savoir que le respect de ces directives est encadré par le Code du travail.

Sécuriser la zone ATEX par un dispositif d’alerte Atex

Une zone ATEX est un lieu de travail qui présente des risques d’explosion, plus ou moins importants. Cela exige la prise de certaines mesures de sécurité de la part des employeurs. Ces mesures seront mise en œuvre pour préserver le local, mais surtout la sécurité des travailleurs. Pour cela, l’installation d’équipements spécifiques pour zone ATEX est comptée parmi les précautions à privilégier. Il peut être proposé des Dispositifs d’alerte Atex. Ce sont des appareils spécialement conçus pour donner l’alerte en cas d’incident en zone ATEX. Ces dispositifs peuvent être loués chez un professionnel dans le domaine de la PTI ou Protection de Travailleur Isolé.

Les différents niveaux de dangerosité de zone ATEX

Il est porté à la connaissance des principaux concernés qu’il y a divers niveaux d’ATEX.

La zone ATEX niveau 0

Elle correspond notamment à un endroit où le danger est permanent, ou du moins, il est de longue durée (1000h/an). Dans l’enceinte de cette zone, des substances inflammables sous forme de brouillard, de vapeur ou encore de gaz sont présentes. La qualification de zone ATEX de niveau 0 peut être attribuée à une enceinte où des réservoirs de carburant ou autre substance inflammable sont entreposés.

La zone ATEX niveau 20

D’un niveau de dangerosité similaire à la zone ATEX de niveau 0, celle de niveau 20 présente aussi une durée de danger égale. La dangerosité en question est caractérisée par la présence de poussières qui sont susceptibles d’entrer en état de combustion. Dans cette catégorie de zone ATEX, on peut retrouver les silos à grains, ou encore les centrales électriques.

La zone ATEX niveau 1

Le danger potentiel dans une zone ATEX de niveau 1 est d’une durée comprise entre 10 à 1000 heures par année. Il est à remarquer que cette durée s’approche de celle du danger présent dans une zone ATEX de niveau 0. Il est donc à noter que le danger potentiel est à considérer avec le plus grand sérieux.

La zone ATEX niveau21

De par ses systèmes d’ouverture et aussi de par la durée de danger dans son enceinte (environ 10 à 1000 heures par an), la zone ATEX de niveau 21 est assez proche de celle de niveau 20. Le danger potentiel dans ce type de zone ATEX est à estimer au même titre que celle d’une zone ATEX 0de niveau 20.

La zone ATEX niveau 2

Cette zone ATEX est localisée en périphérie des zones ATEX de niveau 0 et 1. La dangerosité de l’endroit est moindre comparée à celle de ces zones en question. La durée du danger potentiel dans la zone ATEX de niveau 2 est de moins de 10 heures par année. Le danger y est par conséquent, exceptionnel.

La zone ATEX niveau 22

Le danger au sein d’une zone ATEX de niveau 22 est également exceptionnel puisqu’elle dure moins de 10 heures par an. Le risque est notamment lié à la présence de poussières explosives. Cette zone de niveau 22 se trouve à la périphérie des zones ATEX de niveau 20 et 21.

Laisser un commentaire